• Commune du Nord-Est du Saumurois, Montsoreau est un petit village d’Anjou situé sur la rive gauche de la Loire1, à 11 km au sud-est de Saumur et à 15 km au nord-ouest de Chinon. Elle se trouve à la limite du département de Maine-et-Loire jouxtant la commune de Candes-Saint-Martin se trouvant dans le département de l'Indre-et-Loire à 1 km de celle-ci

     

    Surplombant la Loire, le Château de Montsoreau a été construit sur les vestiges du XIème siècle du castrum Monte Sorello, mentionné dans un document de 1089.

    Montsoreau était au début du XIème siècle un point stratégique et militaire ainsi qu’un octroi situé sur le fleuve. La seigneurie de Montsoreau est apparue au moment où la féodalité se développe en Touraine et en Anjou. La forteresse de Monte Sorello appartenait à Gautier de Montsoreau, fervent croyant qui donna en 1101 à Robert d’Arbrissel des terres pour y édifier l’Abbaye de Fontevraud, située à 3 kilomètres du château.

    La seigneurie de Montsoreau devient ensuite la propriété de la famille de Savary de Montbazon, puis des Craon et des Chabot. Jeanne Chabot épouse Jean II de Chambes, conseiller du roi Charles VII qui entame la construction du château dans sa forme actuelle. De la moitié du XVème siècle jusqu’au début du XVIème, ses enfants Jean III, Philippe, Jean IV et Charles poursuivent les travaux.

     

    Montsoreau - Maine & Loire


    16 commentaires
  •  

    Bourdeilles - 3 - Le village

    Bourdeilles - 3 - Le village

    Bourdeilles - 3 - Le village

    Bourdeilles - 3 - Le village

    Bourdeilles - 3 - Le village

    Bourdeilles - 3 - Le village

    Bourdeilles - 3 - Le village

    Bourdeilles - 3 - Le village

    Bourdeilles - 3 - Le village

    Bourdeilles - 3 - Le village

    Bourdeilles - 3 - Le village

    Bourdeilles - 3 - Le village

    Bourdeilles - 3 - Le village

     

    Bourdeilles - 3 - Le village

    Bourdeilles - 3 - Le village

    Bourdeilles - 3 - Le village

    Bourdeilles - 3 - Le village

    Bourdeilles - 3 - Le village

     

    Bourdeilles - 3 - Le village


    12 commentaires
  •  


    14 commentaires
  • BEYNAC & CAZENAC

    Situé à 10km de Sarlat, Beynac-et-Cazenac est facilement repérable de par son imposant Château. Ce dernier fut autrefois le théâtre de plusieurs guerres acharnées entre les Seigneurs de la forteresse (alliés au Roi de France) et les Seigneurs du Château de Castelnaud (allié au Roi d'Angleterre, les Plantagenets).

    Classé parmi les Plus Beaux Villages de France, le village de Beynac-et-Cazenac est situé sur les falaises de la Dordogne.

    Rivière, village et château : tel est le trio magique de la rencontre avec Beynac depuis ses origines jusqu’à nos jours. 

    Un charme au cachet unique, le Château de Beynac fait partie des mieux conservés et des plus réputés de la région. De construction médiévale (XIIème s), il surplombe la rivière de la Dordogne et domine le Bourg sur sa rive droite.

    Le Château est classé Monument Historique le 11 février 1944.

     

     


    16 commentaires
  •  

    Description chiffrée et information du village :

    - Superficie : 7170ha (7,17km²)

    - Statistiques démographiques : 428 habitants (statistiques de 2011)

    - Habitants : Laroquois(e)

    Le village de la Roque-Gageac, classé parmi les Plus Beaux Villages de France, est niché entre sa falaise et la Dordogne. Il bénéficie d'un microclimat, presque méditerranéen, grâce à son exposition plein sud. 

    La Roque-Gageac aligne les façades blanches et ocres de ses maisons. De nombreuses petites ruelles mènent au pied de la falaise, depuis laquelle on peut profiter d’une vue magnifique sur la rivière.

     

    A côté de l'église à mi falaise et grâce à ce solarium naturel, s'épanouit un étonnant jardin exotique composé de palmiers, bananiers, agaves, figuiers, cactus, bambous …  

    En prolongeant votre promenade, vous découvrirez le Manoir de Tarde, vestige de la Renaissance qui domine toujours le cœur du village.

    Pour découvrir le village de la rivière, le meilleur moyen est d'embarquer à bord des fameuses gabarres. Ces bateaux traditionnels à fond plats, utilisés autrefois pour transporter les marchandises le long de la Dordogne. La majorité des gabarres naviguant sur cette partie de la rivière, ne faisaient que la descendre car elles étaient démontées à l'arrivée pour être vendues en tant que bois de chauffage.

    La Roque-Gageac et ses habitants, les Laroquois, vous réservent chaque année un accueil chaleureux, dans ce pays de fine gastronomie. 

     

    Au Moyen Âge, La Roque Gageac comptait 1 500 habitants. À l'époque, la Dordogne faisait vivre pêcheurs et gabariers du port. De cette période demeure l'église recouverte de lauzes. Non loin se dresse, flanqué d'une tour ronde, le manoir de la famille Tarde, amie de Galilée. Pendant la guerre de Cent Ans, La Roque Gageac accueillit les évêques de Sarlat. Leur résidence, à l'extrémité du village, a été conservée. Dominant les maisons, les vestiges du château défient encore le temps.

    nika

     

    et n'oubliez pas d'aller voir mon blog de fleurs

    http://flanerieflorale.eklablog.com


    15 commentaires
  •  

     La ville est située au cœur de la Sologne, sur la rivière Sauldre, à 30 km au nord-ouest de Vierzon, 65 km au sud d'Orléans, 69 km au nord-ouest de Bourges, 90 km à l'est de Tours et 190 km au sud de Paris.

     

    Elle appartient à l'aire urbaine de Romorantin-Lanthenay.

    Romorentin

    Romorentin

    Romorentin

    Romorentin

    Romorentin

    Romorentin

    Romorentin

    Romorentin

    Romorentin

    Romorentin


    13 commentaires
  • Suite de la visite de Brantôme

    Brantôme - Dordogne (2)

    Brantôme - Dordogne (2)

    Brantôme - Dordogne (2)

    Brantôme - Dordogne (2)

    Brantôme - Dordogne (2)

    Brantôme - Dordogne (2)

    Brantôme - Dordogne (2)

    Brantôme - Dordogne (2)

    Brantôme - Dordogne (2)


    11 commentaires
  • Au confluent de la Sagne et du Célé, le village se niche au pied de la falaise de Rochecourbe, immense paroi en surplomb, à laquelle sont accrochées les ruines d'un château médiéval.

    Le pèlerinage de Compostelle[

    Le village se trouve sur une variante de la Via Podiensis du pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle dite variante (de la vallée) du Célé, décrite notamment comme itinéraire du sentier de grande randonnée GR 651.

    On vient de Sauliac-sur-Célé, la prochaine commune est Saint-Cirq-Lapopie.

    Après ce village, les jacquets rejoignaient à rebours ceux qui étaient passés par Cajarc et la vallée du Lot

    Cabreret - Lot -

    Cabreret - Lot -

    Cabreret - Lot -

    Cabreret - Lot -

    Cabreret - Lot -

     

    Acheté au xixe siècle par le comte Murat, député du Lot, qui en entreprit la restauration. Il est inscrit à l'inventaire des sites

    Cabreret - Lot -

    Cabreret - Lot -

    Cabreret - Lot -

    Cabreret - Lot -

    Cabreret - Lot -

    Cabreret - Lot -

    Cabreret - Lot -

    Cabreret - Lot -

    Cabreret - Lot -

    Cabreret - Lot -

    Cabreret - Lot -

     


    15 commentaires
  •  

     

    Minerve, Menèrba en occitan, est une commune française située dans le département de l'Hérault en région Languedoc-Roussillon. Ses habitants sont appelés les Minervois.

    Capitale historique du pays minervois, cette petite commune accueille chaque année plus de 300 000 visiteurs. Trouvant dans le tourisme et la production de vins de qualité les deux piliers de son activité, Minerve a été inscrite à la liste des Plus beaux villages de France1. L'extraordinaire environnement naturel (gorges de la Cesse et du Brian, ponts naturels, causse) de la commune lui vaut l'essentiel de son attrait touristique, partagé avec sa tragique histoire: le premier bûcher de la Croisade des Albigeois 2.

    Minerve est à 10 km d'Olonzac, 28 km de Saint-Pons-de-Thomières, 32 km de Narbonne et 46 km de Béziers.

     

     


    16 commentaires
  • Lagrasse (en occitan La Grassa) est une commune française, située dans le département de l'Aude en région Languedoc-Roussillon.

    Le village est admis dans l'Association les plus beaux villages de France, depuis plus de dix ans

    .Le village de Lagrasse est situé dans le Massif des Corbières, au fond d'une vallée traversée par la rivière d'Orbieu. Cette région appelée Basses-Corbières est caractérisée par des collines couvertes de pins et de végétation méditerranéenne. Sur certains coteaux prospèrent des vignes produisant un vin régional.

     

    L'histoire du village se confond avec celle de l'abbaye Sainte-Marie de Lagrasse qui débute par l'installation, dans la vallée, de Nimfridius avec quelques compagnons. Ils construisent alors un monastère. Charlemagne, par une charte datée de 778, reconnaît la nouvelle fondation et Nimfridius prend la direction de la communauté. L'abbaye de Lagrasse deviendra plus tard l'une des plus importantes de France.

    À la Révolution, l'abbaye est séparée en deux lots vendus comme Bien national, dont Barthélemy Darnis achète alors une bonne partie. Victor Hannuic, agent général, fait détruire à cette époque-là toutes les statues de l'abbaye. Aujourd'hui, une partie de l'établissement est publique (Conseil général de l'Aude) et l'autre privée avec la présence de chanoines. Le village héberge de nombreux artistes et artisans d'art qui le font vivre et attirent de nombreux visiteurs.

    Lagrasse fut, de 1790 à 1800, chef-lieu de district.

     

    Photos d'Avril 2014

     

     


    16 commentaires
  • Dans l'article précédent, Marie à parler de

    BEAULIEU SUR DORDOGNE

    pour lui faire plaisir 

    j'en fait le thème  de ce soir

    encore un très beau village

    Beaulieu sur Dordogne

    Beaulieu sur Dordogne

    Beaulieu sur Dordogne

    Beaulieu sur Dordogne

    Beaulieu sur Dordogne

    Beaulieu sur Dordogne

    Beaulieu sur Dordogne

    Photos prises en 2006

    Beaulieu sur Dordogne

     


    15 commentaires