• LA VALLEE DES ROIS

    La vallée des Rois est une région d'Égypte située sur la rive occidentale du Nil à hauteur de Thèbes (aujourd'hui Louxor). La vallée est formée d'une faille dans la chaîne Libyque qui débouche sur la vallée du Nil. Son nom arabe (وادي بيبان الملوك / wādī bībān al-mulūk) signifie « vallée des deux portes des rois », en référence aux portes qui fermaient jadis les tombeaux.

     

    La vallée des Rois est connue pour abriter les hypogées de nombreux pharaons du Nouvel Empire, mais elle abrite également les tombeaux de certaines épouses et enfants de pharaons, ainsi que celles de nobles dont les pharaons ont voulu récompenser la valeur. C'est à partir de la période du règne de Ramsès Ier que la vallée des Reines est usitée, même si quelques épouses seront encore inhumées avec leurs maris par la suite.

    La plus ancienne tombe connue sur le site est celle de Thoutmôsis Ier et, à partir de Thoutmôsis III, à l'exception d'Akhenaton, tous les pharaons des XVIIIe, XIXe et XXe dynasties y seront inhumés (approximativement de -1539 à -1075). La dernière tombe connue d'un pharaon est celle de Ramsès XI (tombe KV4).

    Quant à la dernière tombe découverte, c'est la KV64, la tombe d'une chanteuse d'Amon du temple de Karnak ayant vécu durant la XXIIe dynastie.

     

     

    Vallée des Rois, entrée de la tombe de Toutânkhamon

     

    EGYPTE - 6 et fin -

    EGYPTE - 6 et fin -

    EGYPTE - 6 et fin -

    EGYPTE - 6 et fin -

    EGYPTE - 6 et fin -

     

    Les colosses de Memnon

    Plusieurs thèses se partagent les audiences, mais les plus répandues voudraient que les statues soient faites de cailloux agatisés liés entre eux par une pâte d’une grande dureté. L’usage de ces matériaux témoigne de la haute qualité maçonnique des sculpteurs, car ils sont très difficiles à manipuler. Toutefois, leur agencement dans un plan harmonieux montre que les sculpteurs ont atteint leur fin. À la vue de ces colosses, l’on se demande si les sculpteurs d’aujourd’hui pourraient réaliser une pareille prouesse, tellement les œuvres, bâties avec tant de finesse, séduisent.

    EGYPTE - 6 et fin -

     

    Memnon serait un conquérant tué par Achille lors de la guerre de Troie. C’est sa statue qui a été édifiée ainsi en Égypte. Sa mère est une divinité connue sous l’appellation de déesse de l’aurore. Ainsi, au lever du soleil (arrivée de la mère de Memnon) jusqu’à une certaine époque, Memnon commençait à émettre des sons extravagants en signe de salutation envers sa mère. Ce fait est inscrit dans toutes les encyclopédies du monde et la présence sur les lieux permet au visiteur de se ressentir ce phénomène singulier.

    EGYPTE - 6 et fin -

     

    EGYPTE - 6 et fin -


    14 commentaires
  •  

     

    ABOU SIMBEL

    Abou Simbel est un site archéologique de Basse-Nubie sur la rive gauche du Nil dans la région d'Assouan mondialement connu. De l'ancienne ville subsistent presque intacts deux temples que Ramsès II (XIXe dynastie) fit creuser dans le grès de la montagne occidentale, face au Nil. Le grand temple, précédé de quatre colosses assis représentant le pharaon, était consacré à Rê, Amon et Ramsès. La première salle du temple est une salle hypostyle, où l'on trouve une statue d'Osiris, la salle suivante est consacrée au dieu Ptah. Le petit temple ou temple d'Hathor est précédé de six statues debout figurant le pharaon et sa femme Néfertari. Menacés d'être submergés en raison de la construction du haut barrage d'Assouan, ces temples ont été découpés bloc par bloc (1 305 blocs dont certains atteignaient trente tonnes) et remontés 64 m au-dessus de leur emplacement primitif sur un escarpement artificiel (1963-1968) à la suite d'une campagne de protection lancée par l'Unesco.

    À cent kilomètres à l’ouest se trouve aussi un observatoire astronomique préhistorique sur le site de Nabta Playa. Cet observatoire serait selon la NASA l'un des plus anciens existants au monde.

     

    Arrivée 6 h du matin

    lever de soleil sur le Nil

    EGYPTE - 5 -

    EGYPTE - 5 -

    EGYPTE - 5 -

    EGYPTE - 5 -

    EGYPTE - 5 -

    EGYPTE - 5 -

    EGYPTE - 5 -

    EGYPTE - 5 -

    EGYPTE - 5 -

    EGYPTE - 5 -

    EGYPTE - 5 -

    EGYPTE - 5 -

    EGYPTE - 5 -

     

    EGYPTE - 5 -


    7 commentaires
  • PHILAE

    Jusqu'en 1974, les ruines des temples et d'une ville antique égyptienne s'y trouvaient. Déjà dégradés par plusieurs décennies d'immersion saisonnière sous les eaux du lac de retenue de l'ancien barrage d'Assouan et menacés d'un engloutissement définitif avec la mise en service du haut barrage d'Assouan en 1970, les temples ont été déplacés et remontés entre 1974 et 1976 sur l'île voisine d'Aguilkia qui a été remodelée pour l'occasion. Depuis l'opération, seul le point culminant de l'ancienne île de Philæ émerge du lac sous la forme d'un rocher. Philæ était une ville antique égyptienne du premier nome de Haute-Égypte, le nome « du Pays de l'arc (ou du Pays de Nubie) » (tA-sty). Elle abritait un temple d'Isis, l'un des mieux conservés de l'Égypte antique, dont la construction fut commencée par l'un des derniers pharaons égyptiens, Nectanébo Ier, et terminée par les Romains. Le temple resta voué au culte de la déesse et fut fréquenté par les Blemmyes, une tribu nubienne, jusqu'au milieu du vie siècle lorsqu'il fut transformé en église copte sur ordre de l'empereur Justinien. Avec l'arrivée du tourisme de masse en Égypte, Philæ est devenue l'une des destinations les plus populaires du pays attirant plusieurs milliers de visiteurs chaque jour en haute saison.

     

    EGYPTE - 3 -

     

    Le temple d'Isis, situé dans le quart sud-ouest de l'île, est la principale construction de Philæ.

    L'esplanade située devant le premier pylône est fermée par un portique aux chapiteaux variés. Le mur occidental est percé de fenêtres donnant sur l'île de Biggeh, désormais un petit îlot depuis le déplacement du temple, et d'un escalier entre la douzième et la treizième colonne menant à un nilomètre. La corniche du portique est décorée de disques solaires situés précisément face aux temples d'Arensnouphis, de Biggeh et d'Imhotep et le plafond est orné de vautours aux ailes déployées regardant vers l'ouest.

    EGYPTE - 3 -

    EGYPTE - 3 -

     

    Philæ est située au sud d'Assouan, entre l'ancien barrage d'Assouan au nord-ouest et le haut barrage d'Assouan au sud, juste à l'est de l'île de Biggeh et au sud-est de l'île d'Aguilkia distante d'environ 300 mètres. Avec la remontée des eaux provoquée par la construction des deux barrages d'Assouan, l'île est engloutie depuis les années 1970 à l'exception de son point culminant émergeant sous la forme d'un rocher. Avant sa submersion, l'île avait la forme d'un oiseau.

    EGYPTE - 3 -

    EGYPTE - 3 -

    EGYPTE - 3 -

    EGYPTE - 3 -

    EGYPTE - 3 -


    9 commentaires
  •  

    LOUXOR

    Louxor ou Louqsor, en arabe : الأقصر / al-uqṣur, est une ville située sur la rive droite du Nil, en Haute-Égypte, située à environ 700 km au sud du Caire et à environ 300 km au nord d'Assouan. Selon le recensement de 20061, c'est à présent une ville de 429 000 habitants2 — qui tous, vivent directement ou indirectement du tourisme —, ce qui la place au neuvième rang des villes égyptiennes.

     

    Il s'agit de la cité antique de Thèbes.

    Le site de Louxor, avec plus de quatre millions de visiteurs par an, est l'un des endroits les plus touristiques de l'Égypte et constitue la partie sud de l'ancienne Thèbes. Son temple, relié à celui de Karnak par un dromos, longue allée bordée de sphinx, fut érigé au xive siècle av. J.-C. sous le règne d'Amenhotep III. Il fut modifié par la suite par Ramsès II, qui y ajouta notamment six statues monumentales et deux obélisques, dont l'un, offert à la France en 1831, orne depuis la place de la Concorde à Paris.

    Egypte - 2 -

    Egypte - 2 -

     

    L'histoire de la ville s'étale sur plus de quatre millénaires. Dans l'Antiquité, Thèbes fut à plusieurs reprises la capitale de l'Égypte, tout d'abord vers 2040 avant notre ère, lorsque le pharaon Montouhotep II réunifie le pays, puis sous le Nouvel Empire, période d'âge d'or de la civilisation égyptienne antique. C'est à cette époque qu'est construite la vallée des Rois.

    Egypte - 2 -

    Egypte - 2 -

    Egypte - 2 -

    Egypte - 2 -

    Egypte - 2 -

    Egypte - 2 -

    Egypte - 2 -


    10 commentaires
  •  

    EDFOU

    En -237, au milieu de la petite ville, Ptolémée III Évergète Ier fait construire le temple d'Horus, édifice colossal dédié à la triade Horus, Hathor et Harsomtous, qui sera achevée en -57. Il est aujourd'hui encore presque intact, c'est un des monuments les mieux conservés de toute l'Antiquité. Il est considéré comme le temple égyptien classique, avec une cour à ciel ouvert entourée de portique.

    Egypte - Première étape

    Egypte - Première étape

    Egypte - Première étape

    Egypte - Première étape

    Egypte - Première étape

     


    12 commentaires
  •  

    Pendant cette période très triste de confinement

    voyageons un peu

    partons en EGYPTE en bateau

     

    Partons au soleil

    Partons au soleil

    Partons au soleil

    Partons au soleil

    Partons au soleil


    10 commentaires
  •  

    Nous avons visité toute la vallée du Nil en bâteau

    on voyageait la nuit et le jour on visitait tous les grands sites

    de Louxor à  Abou Simbel

    Sur le Nil

    Sur le Nil

    Sur le Nil

    Sur le Nil

    Sur le Nil

    Sur le Nil

    Sur le Nil

    Sur le Nil

    Sur le Nil

    Sur le Nil

    Sur le Nil

    Sur le Nil

    Sur le Nil

    Sur le Nil

    Sur le Nil

    Sur le Nil

    Sur le Nil

     

    Sur le Nil

    FIN DU VOYAGE

    J'espère que ça vous a plu

    Bisous à tous

    Sur le Nilnika


    16 commentaires
  •  

    Comme vous aimez, on y retourne,

    nous avons visité de jour

    PHILAE - EGYPTE

    Philæ est située au sud d'Assouan, entre l'ancien barrage d'Assouan au nord-ouest et le haut barrage d'Assouan au sud, juste à l'est de l'île de Biggeh et au sud-est de l'île d'Aguilkia distante d'environ 300 mètres. Avec la remontée des eaux provoquée par la construction des deux barrages d'Assouan, l'île est engloutie depuis les années 1970 à l'exception de son point culminant émergeant sous la forme d'un rocher. Avant sa submersion, l'île avait la forme d'un oiseau.

     

    Puis nous avons repris le bateau, pour visiter de nuit

     

    c'est encore plus beau la nuit pour un son et lumière


    13 commentaires
  •  

    Par ce dimanche pluvieux et glacial

    je préfère vous emmener au soleil

    d'EGYPTE

    ABOU SIMBEL

    au lever du jour, il est 6 h, nous sommes partis d'Assouan à 3 h,

    puis 3 h dans le désert, escortés par des militaires

    par très rassurés, c'était en 2003 et quelques mois avant, un car de touristes belges

    avait été attaqué

     

    Retournons en Egypte

    Retournons en Egypte

    Retournons en Egypte

    Retournons en Egypte

    Retournons en Egypte

    Retournons en Egypte

    Retournons en Egypte

    Retournons en Egypte

    Retournons en Egypte

    Retournons en Egypte

    Retournons en Egypte

    Retournons en Egypte

    Retournons en Egypte


    19 commentaires
  •  

    Aujourd'hui je ne savais pas quel genre d'article

    j'allais mettre, le fait de suivre les saisons, c'est bien,

    mais en général, j'aime changer le cours des choses,

    je vous emmène ailleurs, au soleil

    en EGYPTE à KARNAK

     


    18 commentaires
  • Nous avons descendu le Nil de Louxor à Assouan

    une belle croisière

    qu'il nous serait impossible de faire maintenant

    La descente du Nil

     

    La descente du Nil


    21 commentaires
  •  

    GRAND TEMPLE D'ABOU SIMBEL

    Les temples d'Abou Simbel sont deux temples de l'Égypte antique construits par le pharaon Ramsès II (-1304 / -1213, XIXe dynastie) pour son culte ainsi que celui de dieux égyptiens et de son épouse Néfertari à Abou Simbel, en Égypte, au nord du lac Nasser sur le Nil, à environ soixante-dix kilomètres de la deuxième cataracte du Nil 

     

    Ramsès II lance le chantier dès le début de son règne, il tient à reprendre l’œuvre du pharaon qui lui sert de modèle, Amenhotep III, qui avait fait bâtir des sanctuaires monumentaux en haute Nubie2. Il souhaite ainsi renouer avec la prospérité qui régnait sous le règne de son prédécesseur, les temples doivent combler les dieux, assurer grâce au bon cycle des crues du Nil la sécurité alimentaire de ses sujets.

    C'est le fils royal de Koush3 de Nubie qui est chargé des travaux : Iouny puis son successeur Hékanakht.

     

    Dans les années 1960, alors que le président égyptien Gamal Abdel Nasser fait construire le haut barrage d'Assouan sur le Nil afin de produire de l'électricité, d'augmenter les surfaces cultivables et d'éliminer la crue du Nil en aval du barrage, l'UNESCO entreprend de sauver ces deux monuments majeurs du patrimoine mondial de la montée des eaux du lac Nasser.

    Le chef-d'œuvre nubien de Ramsès II, situé à l'origine sur les collines sacrées de Méha et d'Ibshek, a été démonté entièrement et reconstruit plus haut, au bord du lac, sur une colline artificielle à l'abri de la montée des eaux.

    Le sauvetage d'Abou Simbel représente pour l'archéologie la mise en place de mesures décrétées par l'UNESCO.

    L'égyptologue française Christiane Desroches Noblecourt a beaucoup œuvré pour le sauvetage de ces temples.

    Jean Bourgoin, ingénieur, a été le chef de projet pour l'Unesco de cette mission de sauvetage.


    14 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique