• Un livre, un jour....

     

     

    Depuis le début des vacances, je me suis plongée dans une saga de

    SARAH LARK

    Il y a 3 volumes, j'en suis à la moitié du 3ème

    C'est passionnant, la vie des immigrants anglais et irlandais

    en Nouvelle Zélande

    de 1852 à 1918

    Le pays du nuage blanc

    « Église anglicane de Christchurch (Nouvelle-Zélande) recherche jeunes femmes honorables pour contracter mariage avec messieurs de notre paroisse bénéficiant tous d’une réputation irréprochable. »

    Londres, 1852. Hélène, préceptrice, décide de répondre à cette annonce et de tenter l’aventure. Sur le bateau qui la mène au Pays du nuage blanc, elle fait la connaissance de Gyneira, une aristocrate désargentée promise à l’héritier d’un magnat de la laine. Ni l’une ni l’autre ne connaissent leur futur époux. Une nouvelle vie – pleine d’imprévus – commence pour les deux jeunes femmes, qu’une amitié indéfectible lie désormais…Cette saga portée par un puissant souffle romanesque révèle le talent d’un nouvel auteur, dans la grande tradition de Colleen McCullough et de Tamara McKinley.

    LE CHANT DES ESPRITS

    En 1852, Hélène et Gwyneira ont quitté l’Angleterre pour venir s’installer en Nouvelle-Zélande. Aujourd’hui, au crépuscule d’une vie mouvementée, les deux pionnières, toujours liées par une amitié indéfectible, s’inquiètent pour leurs petites-filles, Elaine et Kura, deux cousines que tout oppose.

    Belle mais capricieuse, Kura possède une voix magnifique. Portée par la perspective d’une carrière internationale, elle refuse d’assumer son rôle d’héritière de Kiward Station, le domaine familial, pour se consacrer au chant.

    Lorsque Kura rencontre William, le fiancé d’Elaine, ce dernier tombe aussitôt sous le charme de la jeune métisse. Dès lors, le charme couve…

    Deux femmes qui refusent de courber le dos et désirent assouvir leurs rêves, un puissant souffle romanesque… 

    LE CRI DE LA TERRE

    1907. Gloria, l’arrière-petite-fille de Gwyneira, pionnière venue s’installer en Nouvelle-Zélande au milieu du xixe siècle, vit à Kiward Station, la ferme familiale. Son enfance insouciante prend fin à 12 ans lorsque ses parents, qui ne se sont guère occupés d’elle, décident qu’il est temps pour elle de devenir une lady.

    Gloria doit alors renoncer à son île paradisiaque et faire ses adieux à ceux qui l’entourent, en particulier Jack, dont elle est très proche. Destination l’Angleterre et un austère pensionnat. Elle y dépérit. Même la présence de sa cousine Lilian ne parvient pas à la consoler. Son seul rêve : retourner dans son pays, celui du nuage blanc, avec l’espoir secret d’y retrouver Jack…

    Aussi, quand elle découvre que ses parents n’ont pas l’intention qu’elle rentre chez elle, Gloria décide-t-elle de prendre sa vie en main. Sans bien en mesurer tous les dangers, elle échafaude un plan… Comment résister à l’appel de la terre natale ?

     

    « La rose du samediAutour du Pont Lorois »

  • Commentaires

    10
    Mardi 30 Mai à 14:23

    Je ne connais pas mais je pense que j'aimerai aussi, je là téléchargerai avec plaisir

    bisou de Grèce

    9
    Lundi 29 Mai à 20:01

    Bonsoir Anika

    Ce livre à l'air vraiment top à lire , je note le titre yes!

    Je te souhaite une très agréable soirée.

    De gros bisous

    8
    Lundi 29 Mai à 19:10

    Je note ... Tu me donnes vraiment envie de le lire...

    Le cri de la terre... Je note 

    Bonne soirée

    7
    Lundi 29 Mai à 18:07

    Coucou Annick !

    C'est le moment de lire, les pieds en éventail, et de préférence à l'ombre ! ... J'espère que toi et ton "cher et tendre" ne souffrez pas trop de la chaleur, je suis bien contente d'être restée à la maison, j'ai horreur de la trop grosse chaleur et dans la roulotte ça doit être infernal, malgré des arbres, mais moins que chez nous. Bisoussssss

    6
    Lundi 29 Mai à 06:38

    surement de belles lectures ! bon lundi

    5
    Dimanche 28 Mai à 19:38
    LADY MARIANNE

    merci pour ta belle présentations-
    bonne fête à toutes les mamans-bisous-

    4
    Dimanche 28 Mai à 15:22

    Merci pour ton article topissime !

    Les plus grandes conversations avec nos mamans ont lieu dans le silence,

    lorsque le coeur parle, je te le  souhaite fort, fort Anika.

    Bises de Christiane

    3
    Dimanche 28 Mai à 13:14

    Bonjour Anika. Belle suggestion de lecture. Je crois que je vais me laisser tenter et essayer de les avoir à ma Biblio. Merci.

    2
    Dimanche 28 Mai à 11:20

    Bonjour Anika

    Je savoure ton article car,  je pense te l'avoir dit, j'adore lire donc c'est une découverte sur ta page - merci

    et merci pour ta gentille visite à l'occasion de la fête des mamans

    Je te souhaite également une douce journée

    Bisous

    Paula

    1
    Dimanche 28 Mai à 10:47

    J'suis pas trop fan des livres ou films historiques, mais après tout il en faut pour tous les goûts, n'est-ce pas ?

    Gros bisous et bonne fête ensoleillée

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :