• Marion

    JPEG 

    Aujourd'hui je vais vous raconter l'histoire de 

    MARION DU FAOÜET

     

    Marion, troisième enfant de Félicien Tromel et d'Hélène Kerneau, est née le 6 mai 1717 dans le hameau de Porz-en-Haie, près du Faouët. Elle a deux frères ainés, François (1712) et Corentin, puis une sœur puinée, Louise (1719) et un jeune frère, René-Félicien, né en 1721.

    Marion a elle-même quatre enfants de son mariage secret avec un hobereau décavé, Henri Pezron : Renette, née en 1735 à Inguiniel, Jeanne, née en 1737 à Saint-Caradec-Trégomel, Thérèse, née en 1740 à Saint-Caradec-Trégomel, et Anne, née en 1745 à Saint-Tugdual. Henri Pezron, né le 1er janvier 1714 à Quimperlé de François et de Marie Le Hanvic, de Quimper, est arrêté et pendu en 1746. Marion aura également un fils, Joachim, né en 1748.

    Durant sa vie, elle demeure en divers lieux du Morbihan (Port-Louis, Saint-Caradec-Trégomel, Le Faouët), mais aussi à Quimperlé (Finistère).

    Marion commence sa carrière de bandit de grand chemin à l'âge de 23 ans, sur une grande partie de la Cornouaille. Elle a jusqu'à quarante hommes sous ses ordres, réunis dans la Compagnie Finefont. Les victimes sont dépouillées sans effusion de sang, et les voisins ou les pauvres, sont épargnés. La bande attaque surtout des « étrangers » à la région et, en particulier, les marchands qui reviennent des foires ou des pardons.

    Marion Tromel est arrêtée plusieurs fois (dont le 2 juillet 1752 à Poullaouen), mais s'évade ou obtient sa libération grâce à des protections.

    Finalement, elle est reconnue dans une rue de Nantes, capturée et jugée à Quimper. Bien que soumise à la question judiciaire, elle n'avoue rien et est condamnée à être pendue et étranglée par la prévôté de Quimper le 2 août 1755. La peine est exécutée le jour-même à 18 heures sur la place Saint-Corentin à Quimper.

    Cette tradition populaire, qui ne semble pas être parfaitement en phase avec la réalité historique, fait de Marion, un héros populaire, l'égérie d'un terroir.

    Marion

    Plusieurs localités du centre-ouest de la Bretagne lui attribuent des noms de rue. Une maison de quartier de Rennes, 10 allée Marion-du-Faouët, est baptisée Maison Marion-du-Faouët.

    Les Rives ont écrit une chanson sur Marion, de même que Tri Yann

    Marion

    Un téléfilm a été tourné en 1997

    avec Carole Richert dans le rôle titre

    JPEG

     

    « Chapelle de Ste BarbeUn livre, un jour »

  • Commentaires

    13
    Jeudi 9 Février à 12:00

    Merci pour cette page d'histoire fort intéressante 

    Bisous et bonne journée

    Lucia 

    Le ficus perd ses feuilles parfois celui que j'ai à la maison je l'ai récupéré il y a longtemps sur un trottoir , il était totalement dégarni , alors ne jette pas le tien , en général ils reprennent .

    Par contre dans mon ancien logement , il ne perdait aucune feuille mais petit à petit elles avaient de plus en plus de tâches .

    Quand à mon bégonia j'espère qu'il me redonnera des fleurs car c'est vrai qu'elles sont adorables 

    12
    Mardi 7 Février à 15:15

    Une grande histoire cette dame belle et rebelle Marion,

    merci Anika,

    Bises de Christiane

    11
    Mardi 7 Février à 11:33

    Bonjour Anika

    Voilà une femme de caractère et belle avec cela yes!

    Je te souhaite une excellente journée.

    Gros bisous

    10
    Mardi 7 Février à 10:56

    Elle ne s'en laisser pas conter celle-ci, un sacré caractère. Bonne journée.

    9
    Mardi 7 Février à 10:20

    Une belle chapelle ,bien ton article ,bonne journée bisous

    8
    Mardi 7 Février à 10:10

    Bonjour encore une femme rebelle et fière. Qui dit que les femmes sont fragiles et faibles? Bonne journée.

    7
    Mardi 7 Février à 08:57

    Bonjour d’Angers …
    Une autre Jeanne d’Arc pour “sauver” la Bretagne
    Bonne journée … Amicalement ... ¢ℓαυ∂є …
    “Je vois la vie en Mauges”

    6
    Mardi 7 Février à 08:34

    à découvrir

    bises amicales

    lyly

    5
    Mardi 7 Février à 06:49

    Intéressant, ca me parle de film ! bonne journée

    4
    Mardi 7 Février à 05:54

    Belle et rebelle, ça lui va bien !

    Bon mardi,
    tout est gris
    mais pas de pluie !
    Biz, chère anika

    3
    Lundi 6 Février à 23:32

    Elle n'avait pas froid aux yeux la Marion !...

    Merci Anika

    Michel

    2
    Lundi 6 Février à 21:49

    Autrement dit c'était la Robin des bois du temps. he

    1
    Lundi 6 Février à 21:46

    Oh oui super !!!  j'ai bien aimé BRAVO

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :