•  

    Une tite histoire

    Commençons le dimanche par 2 histoires reçues cette semaine

    Une tite histoire

     

    Marcel s'arrête, à chaque retour de chasse, dans le café d'Annie pour prendre un  verre. Il a la mauvaise habitude de poser brutalement son fusil contre le  bar en tapant la crosse sur le sol.   

    Annie, la patronne, le réprimande chaque fois.

    - Un  jour, tu oublieras une cartouche dedans et ce sera la  catastrophe" 

     Et bien sûr,  un jour, le coup partit.

     "- Voilà dit Annie, je te l'avais dit ! Aujourd'hui, la bonne est de repos et sa chambre est juste au dessus !! Je n'ose pas aller voir. Vas-y toi ...

     

    Marcel  monte à l'étage et revient en disant :

     "- Tout va bien !"  "La bonne était allongée sur le lit, jambes écartées. Le coup est passé entre ses  jambes sans l'effleurer !" 

     "- Ouf  dit Annie ! c'est un miracle !" 

    "- En  effet dit Marcel. Par contre, ton mari, lui, n'a plus de tête  !"

    Une tite histoire

    ça Craint ! !! ! ! !

     

    Objet : TROP BONNE !!! : Évolution du niveau scolaire ... et pas seulement !

     

    .   Au lycée, dans le 9.3, en cours d'histoire, le professeur pose une question ... 

    - Qui a cassé le vase de Soissons ? 

     - C'est pas moi, m'sieur ! dit Mohamed. 

     C'est pas moi non plus ! crie Rachid. - Ni moi ! crie Naïma ! 

    > >  

     Et toute la classe braille et nie avoir cassé le vase, ce qui finit d'anéantir le pauvre prof ... 

      Le soir même, après les cours, il va raconter au directeur ce qui s'est passé dans sa classe et le niveau catastrophique de ses élèves.  Le directeur dit : C'est trop grave, il faut prévenir l'Inspecteur d'Académie ! 

      L'inspecteur vient le lendemain et après s'être fait relater les faits, dit : 

    - Ça va trop loin, il faut en aviser le Ministère ! 

       Le lendemain le recteur est à Paris au Ministère de l'Éducation Nationale. 

      Il rend compte de l’évènement à la ministre, qui l'écoute avec attention. 

     

     Après un moment de réflexion, Najat Vallaud-Belkassem fouille dans son sac à main et en sort deux billets de 50 euros qu'elle tend au recteur d'académie en lui disant : 

     

    - Prenez cet argent, vous rachèterez un autre vase, vous le mettrez à la place du premier, vous ne dites rien à personne, et on étouffe l’affaire !

     

    HEUREUSEMENT QUE NOUS ALLONS CHANGER DE MINISTRE

    CELLE-CI EST VRAIMENT NULLE

    Une tite histoire

     


    13 commentaires
  •  

    Le sourire du dimanche

     Tout sur l’orgasme ; beaucoup trop bonne pour la laisser dans le placard !

     

    > Un professeur à l’école de Médecine fait un cours aux élèves de 1ère année sur « Les contractions musculaires involontaires » 

    > Réalisant que l’intérêt suscité chez ces étudiants est très relatif, il décide de les réveiller un peu en posant la question suivante à 

    > une jeune femme assise au 1er rang : 

    > « Est-ce que vous savez ce que fait votre trou du cul lorsque vous avez un orgasme ? » 

    > Et elle de répondre :

    > « Oui, il est au parc des princes avec ses copains pour encourager le PSG ! »

     

    > Il a fallu plus d’une demi-heure pour rétablir l’ordre dans l’amphi……..

     

    Le sourire du dimanche

    M.. Tremblay apprend que sa femme vient d'avoir un terrible accident. Il accourt à l'hôpital et demande pour la voir. On lui répond que le Dr. Carter s'occupe de son dossier et qu'il viendra le rencontrer dans une quinzaine de minutes afin de faire le point sur l'état de santé de son épouse. Lorsque le docteur entre dans la salle d'attente, il aperçoit M. Tremblay complètement paniqué. Le Dr. Carter s'assoit à ses côtés et lui dit : 

    -"Les nouvelles ne sont pas très bonnes, M. Tremblay. Votre femme a eu un accident de la route et sa colonne est fracturée à deux endroits". 

    -"Mon Dieu, répond M. Tremblay. Remarchera-t-elle un jour"? 

    -"J'ai bien peur que non.. C'est inopérable. Vous devrez vous en occuper jusqu'à la fin de ses jours. Vous allez devoir la nourrir chaque jour". 

    L'époux se met alors à pleurer. 

    -"Ce n'est pas tout, vous allez devoir la retourner dans son lit toutes les deux heures afin d'éviter d'autres complications". 

    L'époux n'en peut plus, il est alors incapable de s'arrêter de pleurer.. 

    -"Et évidemment, vous devrez changer ses couches car elle n'a plus le contrôle ni de sa vessie ni de ses intestins Vous devrez les changer environ 6 fois par jour". 

    M.. Tremblay ne se contrôle plus et perd momentanément le nord. Il devient hystérique et se prend la tête à deux mains. 

    C'est à ce moment que le docteur lui pose une main sur l'épaule et lui dit : 

     

    -"Je rigole, elle est déjà morte"!

     

    c'est tout pour aujourd'hui

    Le sourire du dimanche


    16 commentaires
  •  

    Il suffit d'en rire....

     

     A lire jusqu'à la fin, la dernière est super ! !

     Excédé par les vols de couverts un restaurateur a placé

    > > > un écriteau en évidence sur chaque table :

     "Les petites cuillères ne sont pas un médicament, inutile d'en

     prendre après chaque repas "

    > > >

    - Maître d'hôtel , hurle un client furieux , il y a une mouche qui

     se noie dans ma soupe .

    - Désolé monsieur, je ne suis pas maître-nageur.

    > > >

     Au restaurant une cliente demande à la serveuse :

     -Avez-vous des cuisses de grenouille ?

    -Non, c'est mon jean qui me serre un peu !

    > > >

     Un client consulte la carte :

    - Garçon que me conseillez-vous en toute confiance?

     -Une autre adresse !

    > > >

     Dans un restaurant Italien un violoniste demande à un couple:

     -Voulez-vous un peu de Paganini ?

     - Volontiers mais ne forcez pas trop sur la sauce tomate ....

    > > >

     Dites garçon c'est très jolis ces dessins sur le beurre.

     Comment faites-vous cela ?

     -C'est facile avec mon peigne.

    > > >

     Un client s'étonne de se voir servir un homard avec une seule pince.

     - Dans le vivier lui explique le serveur, quand ils se battent, il

    > > > arrive qu'un homard perde une pince.

     -Dans ce cas répond le client apportez-moi le vainqueur.

    > > >

     Une cliente interpelle le maître d'hôtel:

     -Vous arrive-t-il de changer les nappes, elles sont dégoutantes!

     - Je ne sais pas Madame, je ne suis là que depuis deux ans.

    > > >

     A la table d'une brasserie

     -Alors cette crème renversée, elle arrive ?

     On la ramasse Monsieur, on la ramasse !

    > > >

     Dans une auberge de campagne un gros chien assis au pied d'une table

     regarde fixement un client.

    - Garçon pourquoi ce chien me fixe-t-il ainsi ?

     - Il a juste reconnu son assiette.

    -=-=-=-==-=-=-=-=

    Veuvage

     

    Appât!

     

     Georgette, la femme de Roger,

     s'est noyée lors de leurs vacances à Cuba...

     Deux ans plus tard, les services consulaires informent Roger que les

     garde-côtes ont retrouvé la dépouille de Georgette.

    Le télégramme se lit comme suit : Corps de votre épouse retrouvé -

     couvert d'huîtres perlières d'une valeur de 200 000 $.

     Roger répond : Vendre les huîtres - verser l'argent sur compte

     X11-6Y6-87Z, Scotia Bank et ..... replacer l'appât à l'eau .... SVP

    Il suffit d'en rire....

    BON DIMANCHE


    16 commentaires
  • Une petite......... ça vous dit

     

    VIVENT LES BRETONS !!!



    Une petite histoire bigoudène bien mignonne et tellement vraie, ça vous dit ???

    Augustin, solide bigouden qui habite Pont-l’Abbé, téléphone à son fils Loïc qui vit à New York. Il lui dit :
     - Je regrette de te gâcher la journée mais, je dois t'informer que ta mère et moi sommes en train de divorcer. Quarante cinq ans de galère, c'est assez ..."
     - Papa, comment peux-tu dire ça ??? Et juste avant les fêtes de fin d'année en plus !!! lui crie son fils.
     - Nous ne pouvons plus nous supporter répond le père. Nous sommes fatigués l'un de l'autre et j'en assez de toute cette histoire, donc tu me rendrais service en prévenant ta sœur Gwenaëlle à Chicago.
     Et il raccroche brutalement ...
     Désespéré, le fils appelle sa sœur qui est complètement scandalisée.
     - Comment ! ils vont divorcer, à leur âge ??? Je me charge de l'affaire.
    Aussitôt, Gwenn, la fille téléphone à son père et lui dit d'un ton ferme :
     - Mais Papa, vous n'allez quand même pas divorcer. Ne faites rien jusqu'à ce que nous venions Loïc et moi, à Pont-l’Abbé. Tu m'as bien entendu ? Rien ... Vous ne faites rien : vous nous attendez !!!
     Le père raccroche, se tourne vers sa femme et lui dit d'un air malicieux:
     - Ben ... Maryvonne, tout est parfait, nos deux enfants viennent passer les fêtes avec nous, et en plus ils ... payent eux-mêmes leur billet d'avion !!!

    Une petite......... ça vous dit


    16 commentaires
  • Un mari, en colère, appelle la réception de l'hôtel :   
    - S'il vous plait, pouvez-vous venir rapidement, je viens d'avoir une discussion avec ma femme, et elle dit qu'elle veut sauter par la fenêtre.

    - Désolé Monsieur, mais c'est un problème personnel. 
    - Oui mais la putain de fenêtre ne s'ouvre pas, et ça je m'excuse mais c'est un problème de maintenance !!!
      


    J'ai décidé de me la jouer écolo ce matin. J'ai pris mon vélo pour aller au boulot.
    J'espère juste qu'il tiendra sur le toit de ma bagnole.
      


    Un étudiant demande à son professeur :
    "Comment expliquer la notion de "dilemme" ?  

    Le professeur répond :  
    " Il n'y a rien de mieux qu'un bon exemple : imaginez mon jeune ami, que vous êtes couché au milieu d'un grand lit avec une superbe jeune femme d'un côté, et un homme gay de l'autre "

    " A qui allez-vous tourner le dos ? "

     


    14 commentaires
  •  

    C’ est un vieux légionnaire

    qui part à la retraite après 30 ans de service.

    Lors d’une de ses nombreuses missions,

    il a ramené un perroquet qu’il a 

    tout naturellement appelé Coco

    et qui l'a suivi pendant toute sa carrière.

    Une fois les portes du quartier Viénot franchies,

    il s’adresse à Coco et lui dit :

    " Ca y est Coco, on est à la retraite, pour de bon…"

    " Oui chef ! "

    répond le perroquet

    " Coco, y’a plus de chef, c’est fini, tu entends ? "

    " Oui chef ! "

    Le vieux soldat soupire,monte dans le train

    et rejoint son nouveau chez lui en Ardèche.

    A peine arrivé,

    Coco se précipite dans la cour de la ferme

    et se met à hurler :

    " Rassemblement compagnie !

    Tout le monde en bas ! Magnez-vous le cul !!!

    "Le légionnaire s’approche du volatile 

    et lui dit :

    " Coco, t’es sourd ou quoi, c’est fini, tout ça,

    on est civils, y’a plus de rassemblement, plus de chef,

    plus de tout ça, on est civils maintenant !"

    " Oui chef !!! "

    L’homme souffle et retourne à ses occupations.

    La journée se passe normalement, sans autre incident..

    Le lendemain matin à 07H15, une voix retentit dans la cour :

    " Attention pour les couleurs !  Envoyez !!! "

    L’homme ouvre la fenêtre et voit Coco en train de hisser les couleurs,

    les poules et les canards au garde-à-vous.

    Il hurle à son perroquet de venir le voir dans sa chambre.

    L’oiseau le rejoint d’un coup d’aile,

    tape à la fenêtre :

    " Permission d’entrer ? "

    " Viens Coco, écoute, c’est fini tout ça,

    y’en a marre de tes conneries, on est civils,

    enfonce-toi ça dans le crâne une bonne fois pour toutes,

    à la prochaine connerie de ce genre, je t’en colle une, compris ? "

    " Oui chef !!! "

    La vie reprend son cours, pas d’autre dérapage à déplorer. 

    Un jour,sortant dans la cour, le légionnaire voit passer une poule

    complètement déplumée, puis un canard également déplumé.

    En avançant,

    il constate que toutes les volailles qu’il croise n’ont plus une seule plume.

    Il entend des cris venant du poulailler, il se précipite,

    et là il voit Coco qui a chopé une poule

    et qui lui arrache toutes les plumes en hurlant :

     

    " Quand je dis tenue d’été,

    c’est tenue d’été, bordel de merde !!! "

     

    Une tite histoire du dimanche


    15 commentaires
  • Histoires du dimanche

     

    Ce n'est pas parce qu'on est passé en 2016

    qu'il faut changé les bonnes habitudes

    et rire le dimanche matin

     

    Histoires du dimanche

    Un jour, un voleur entre par effraction dans une demeure.

       Il allume sa lampe de poche et regarde autour de lui afin  de voir 

      s'il y a  des objets de valeur. 

       Il entend  alors dans le noir une voix lui disant :  

        «Jésus  sait que tu es  là!»

      Il  sursaute, éteint sa lampe de poche et ne fait  plus aucun bruit.

    Après un certain temps, n'entendant plus aucun bruit,

        il rallume sa lampe de poche et se rend à la chaine  stéréo

        afin de la dérober.

        Juste au  moment où il tire la chaine stéréo afin de  débrancher 

        les fils,  il entend de nouveau :  "Jésus te surveille  !"

       Mort de peur, il fait de nouveau le tour de la pièce en la balayant 

       avec sa lampe de poche. 

       Et alors il s'aperçoit de la provenance de la  voix.

        Il s'agit  d'un perroquet.

      Il demande  As-tu  dit ça? en  regardant le perroquet.   

       "Oui"  confesse  le perroquet, 

        j' essaie de  te prévenir qu' il te  surveille "  !

       Le voleur  se calme : "Me  prévenir ? Qui  es-tu?".

        Je me  nomme "Moïse".

       «  Moïse  ? Quel est le con qui  peut bien appeler son perroquet  Moïse ! ».  

       Et  le perroquet répond  :

      "Le  même con qui a appelé son Rottweiler Jésus  !"

     

    Histoires du dimanche

     

    - Qui a cassé le vase de Soissons?

    - C'est pas moi, m'sieur!

    - C'est pas moi non plus!

    - Ni moi!

    Et toute la classe nie avoir cassé le vase, ce qui finit d'anéantir le pauvre prof. 

    - C'est trop grave, il faut prévenir l'Inspecteur d'Académie!

    L'inspecteur vient le lendemain et après s'être fait relater les faits, dit:

    Et les voilà, tous les trois, le lendemain à Paris au Ministère de l'Éducation Nationale.

    Ils racontent ce qui s'est passé à Belkassine, le ministre, qui les écoute avec attention. Après un moment de réflexion, elle va fouiller dans son sac à main et en sort deux billets de 50 euros qu'elle tend au professeur en lui disant:

    - Prenez cet argent, vous rachetez un autre vase, vous le mettez à la place de l'autre, vous ne dites rien à personne, et on étouffe l'affaire! Pas de scandale en période électorale, surtout pas!

     

    Histoires du dimanche

     

     

    Un spermatozoïde contient 37.5 Mb (mégabytes)* d'informations relatives à l'ADN

    > Cela veut dire qu'une éjaculation représente un transfert de données 

    > de 15,875 Gb (GygaBytes) en 3 secondes, équivalent à la capacité de 

    > 62 ordinateurs MacBook Pro ... 

    > Comme a dit une amie: "Ça fait beaucoup d'informations à avaler d'un coup" !

      

    * ne pas faire de fautes d'orthographe SVP

     

    Histoires du dimanche

     

     

    Histoires du dimanche

     


    11 commentaires
  • Histoires du dimanche

    En ce dernier dimanche avant Noël

    quelques blagounettes pas très "catholiques"

    Histoires du dimanche

    A l' hospice, Ginette est la reine de la chaise roulante, catégorie plus de 85 ans.

    Elle adore foncer dans les couloirs, prendre un maximum de vitesse et les virages sur une roue. 

    Parce qu' elle n' a pas toute sa tête, les autres pensionnaires tolèrent ses frasques. 

     Certains, même, participent à son délire de reine de la route et de la vitesse. 

     Un jour, alors que Ginette fonce dans le couloir, une porte s'ouvre et son copain Jacques s'avance vers elle, le bras tendu en criant : 

     - "STOP !...   Rangez votre véhicule sur le côté et arrêtez le moteur ! "

    Ginette s'arrête immédiatement et Jacques s'approche : 

    -" Bonjour , Madame, pouvez vous me présenter votre permis et les papiers du véhicule ? "

    Ginette farfouille dans son sac, sort un emballage de gâteau, un vieux ticket de métro et les tend à Jacques.  

    -" OK ! c'est en ordre, dit celui-ci, vous pouvez circuler ! "

    Aussitôt, Ginette repart en trombe sur sa chaise roulante.... 

    Plus loin, alors qu'elle prend son virage sur une roue, PHILOU, un autre copain, se plante devant elle et demande :

    -" Avez - vous l'attestation d'assurance de ce véhicule ? "

    Ginette regarde de nouveau dans son sac et tend à PHILOU une feuille de salade. 

    Celui-ci fait semblant d'examiner la feuille et dit : 

    -" C'est bon ! Vous pouvez reprendre la route, Madame .  

      Ginette repart, tourne au bout du couloir et tombe sur POPOL, planté au milieu du couloir. 

    II est nu et tient son sexe en main. 

    - "OH NON ! Dit Ginette... Pas encore l'Alcootest!" 

    Elle est pas belle la vie en maison de retraite !

    Histoires du dimanche

     Mémé est réaliste !!!  Elle fête ses 98 ans.  Sa famille a réservé tout un restaurant et la fête bat son plein lorsque l'un de ses petits enfants, Hervé (50 ans) lui demande : 

     Grand-mère, excuse-moi d'aborder le sujet, mais au vu de ton grand âge, il serait peut être temps de formuler des souhaits quant à tes obsèques. 

       Les discussions s'arrêtent et tout le monde est suspendu aux lèvres de Lucile : 

     Je veux être incinérée .... 

     Ouf ! Lucile a bien pris la question et y a répondu avec intelligence, puis ajoute :  - Je souhaite aussi que mes cendres soient dispersées sur le parking du Leclerc.  >  Émoi général !!! 

     Mais mamie, pourquoi le parking de l'hypermarché.Tu ne souhaites pas qu'on conserve tes cendres au funérarium ? 

    Non ! Je préfère le parking du Leclerc car au moins je suis sûre que vous viendrez me voir deux fois par semaine.

    Histoires du dimanche

     

     C'est un gars qui est étendu depuis près d' une heure, à côté de sa nouvelle petite amie, après une relation sexuelle des plus torride.

     Pendant tout ce temps sa petite amie lui tripote les roubignoles...

    Il voit qu'elle semble tout particulièrement apprécier cette partie de son intimité.

     Le gars lui demande:

     - Pourquoi tu as l'air d'aimer tellement de me caresser là ?

     Elle lui répond:

     - Oh, depuis mon opération si tu savais comme les miennes me manquent...

    Histoires du dimanche

     

    Ne jamais hésiter à demander un 2ème avis, pour confirmation !!!!! 

     

     

     

    Ce matin-là au petit déjeuner, un médecin et sa femme avaient une discussion orageuse.

     En sortant de la maison, le médecin lance à sa femme :

     

    - En plus, tu es minable au lit !

     Vers l'heure de midi, le médecin commença à avoir des remords et décide de téléphoner à sa femme pour faire amende honorable.

     Après plusieurs coups de sonnerie, sa femme répond à bout de souffle.

     - Pourquoi as-tu pris autant de temps à répondre, demande le médecin et pourquoi es-tu aussi essoufflée ?

     - J'étais au lit.

    - Qu'est-ce que tu faisais au lit à une heure pareille ?

     - Je demandais l'avis d'un autre médecin…

    Histoires du dimanche

    Histoires du dimanche


    8 commentaires
  • Histoires du dimanche

    Cette semaine, j'ai reçu beaucoup d'histoires,

    quelques unes sont connues, d'autres pas

    vous me direz.......  bonne lecture

    Histoires du dimanche

    Ribéry reçoit son avis d'imposition.  

    Il est très surpris de voir, que ses impôts ont augmenté alors qu'il a déclaré la même somme que l'année précédente. 

    > Furieux, il se rend au centre des impôts, pour faire une réclamation. 

    Monsieur le percepteur, dit-il,  

    je ne comprends pas la hausse de mes impôts. 

    > J'ai déclaré le même revenu que l'an dernier, deux millions d'euros par mois  

    et j'ai une augmentation de mes impôts. Ce n'est pas possible !    

    Si Monsieur, dit le percepteur, le PLAFOND de la Sécurité sociale a été rehaussé.    

    Et alors, dit Ribéry, c'est à moi de payer les travaux ?

    Histoires du dimanche

    Une histoire de lait 

    ...  de la jeune maman qui vient d'accoucher : 

    L'enfant dans le berceau est tout....... Noir..

    Devant la mine interloquée de son mari, la maman s'explique:

    ''Mon amour, Je comprends ta surprise, mais vois-tu, je sais pourquoi notre enfant est noir.

    Tu sais que quand j'étais petite, mon père travaillait en Côte-d'Ivoire comme coopérant. 

    Ma mère avait choisi une nourrice noire Lili.

    Les gènes de son lait sont passés directement dans mon sang et voilà 

    pourquoi notre enfant est noir. "

    ''Ah bon? C'est pour ça?' 

    Le jeune papa va au téléphone annoncer la naissance de l'enfant 

    à sa propre maman. 

    "Oh mon chéri comme je suis heureuse, est-ce qu'il te ressemble?" 

    "Je suis l'homme le plus heureux de la terre, mais bon, il est juste heu.. hum, bon à vrai dire, il est noir... Mais 'ai l'explication."

    Voilà : Est-ce que tu savais que quand ta belle-fille était petite, son père travaillait en Côte-d'Ivoire comme coopérant, et sa mère avait choisi LILI, une nourrice noire. 

    Les gènes de son lait sont passés dans son sang et voilà pourquoi notre 

    enfant est noir."

    "Ah oui, je comprends", répond la mère.

    "C'est comme pour toi quand tu étais bébé, je t'ai nourri 

    au lait de vache, les gènes ont dû passer dans ton sang et c'est pour ça 

    que tu as des cornes !.........

    Histoires du dimanche

     Un Breton prend son petit déjeuner (café, crêpes, pain, beurre,  confiture), quand un Américain, ruminant son chewing-gum, vient s'asseoir  près de lui.

          Le Breton l'ignore, mais l'autre entame la conversation.

          L'Américain: - Vous les Français, vous mangez tout votre pain?

          Le Breton (de mauvaise humeur): - Bien sûr.

          L'Américain: (après avoir fait une grosse bulle) - Pas nous.

    Chez nous, on ne mange que l'intérieur. On récupère les croûtes, on les recycle, on les transforme en croissants et on les envoie en France.

           Et il a un sourire plein de suffisance.

          Le Breton écoute en silence.

          L'Américain insiste : - Vous mangez de la confiture avec le pain?

          Le Breton : - Bien sûr.

          L'Américain: (claquant sa gomme entre ses dents) - Pas nous.

    Nous mangeons des fruits frais, nous récupérons les épluchures, les pépins, on les recycle en confitures qu'on envoie en France.

           Le Breton demande alors: - Et qu'est-ce que vous faites avec les préservatifs usagés?

          L'Américain: - On les jette, bien sûr.

           Le Breton (avec un sourire suave): - Pas nous.

    En France, on les met dans un récipient, on les recycle, on les  fait fondre, et on en fait du chewing-gum qu'on envoie aux Américains.

          Faut pas emmerder un breton qui prend son p'tit déj.

            KENAVO 

    Histoires du dimanche

    Cette dernière est pour mes amis bretons

    KENAVO

    Histoires du dimanche


    10 commentaires
  • Histoire du dimanche

    Quelques petites blaguounettes

    Cette semaine la récolte a été maigre

    Histoire du dimanche

    Pour grands-parents avertis …

     

             Le grand-père a enfin acheté une TABLETTE informatique et se débrouille pas mal avec les mails.

             Un jour il reçoit un mail de Ethan, son petit-fils de 12 ans :

            · -Bonjour Pépé, tu vas bien ?? C’est trop top qu’on puisse échanger par mail

             maintenant !! Je n’aurai plus besoin de venir jusque chez toi pour avoir de

             tes nouvelles !!

             · Pour mon argent de poche, tu sais, tu peux me virer à mon compte jeune :

             BE77 1002791 38. Facile non ?? Ethan qui t’aime.

             Pépé répond :

             ·Cher Ethan, tout va bien. Je ne sais pas utiliser le homebank, mais j’ai acheté

             le vieux scanner de Michel. Alors je scannerai un billet de 50 EUR que je

             t’enverrai et quand tu auras un peu de temps, tu pourras venir chercher l’original. Signé : « le Pépé virtuel… 

    Histoire du dimanche

    VOILA UNE CUISINE QUI A LE MÉRITE DE NE PAS ETRE COMPLIQUÉE....... 

    > >   L a femme en avait marre de toujours tout faire à la maison. 

    > > Alors elle et son mari se sont mis d'accord pour que chacun fasse le repas du soir, à tour de rôle ! 

    > > Le jour suivant c'est au tour du mari, et quand la femme rentre, elle voit son mari tout nu 

    > > avec un verre d'eau à la main qui lui dit : 

    > > Ce soir,le menu, c'est amour et eau fraîche ! 

    > > Le jour suivant le mari rentre, et crie

              Qu' est qu'il y a au menu ce soir, chérie ? 

    > >          La femme vient vers lui, toute nue avec les cheveux ébouriffés, et dit :Les restes d'hier soir !

    Histoire du dimanche

     Deux gendarmes appellent leur quartier général et demandent à parler à l'officier de garde :

    > >    -« Nous avons un problème ici : une femme vient d'abattre son mari d'un coup de fusil parce que celui-ci a marché sur le carrelage frais lavé.»

     

        -« Vous avez arrêté la femme ? » demande l’officier.

    > >      -«Non..... c'est pas encore sec...»

    Histoire du dimanche

    c'est tout pour aujourd'hui

    Bon dimanche

    Histoire du dimanchenika

     


    8 commentaires
  • Quelques petites blagues pour commencer le dimanche

    Histoires du dimanche

     Un Afghan avec une grosse barbe et une djellaba est assis à côté d'un Belge

      dans un vol Kaboul-Bruxelles  

      Après le décollage, l'hôtesse commence à servir des boissons aux passagers.

      Le Belge demande une coupe de champagne.

      Après l’avoir servie, l’hôtesse demande à l'Afghan s'il en désire

      également une.

      Réponse de celui-ci, offensé :

      - Je préfère être plutôt violé par dix prostituées que de laisser une

      seule goutte d’alcool toucher mes lèvres.

      Le Belge s'’étouffant, rend rapidement sa coupe de champagne à

      l’hôtesse, et lui dit :  

      - Moi aussi je préfère, je ne savais pas qu’on pouvait choisir !...

    Affichage de mime-attachment.jpg en cours...

     On ne va pas laisser les bretons nous le voler........ non mais on aura tout vu

    Un jeune arabe résidant en France depuis 6 ans se rend à POLE EMPLOI et dit à l'employé : 

    > > > > > > > > - "Je ne veux plus vivre aux dépens de la société et des oeuvres sociales... Je veux travailler !"

    > > > > > > > > L'employé le regarde, réfléchit et lui dit :

    > > > > > > > > - "Quel homme chanceux vous êtes... Nous avons une offre d'un homme très riche qui cherche un chauffeur et homme à tout faire pour sa fille nymphomane que vous devrez satisfaire 3 fois par jour !

    > > > > > > > > Vous aurez à disposition une Mercedes et une Ferrari ainsi que tous les complets, chemises et cravates dont vous aurez besoin. 

    > > > > > > > > Vous ne travaillerez que 4 heures par jour, mais toutes les heures supplémentaires vous seront payées double.

    > > > > > > > > Le salaire annuel se monte à 100.000 euros, plus prime au cas où la fille serait réellement satisfaite de vos prestations.

    > > > > > > > > - "Alors qu'en dites-vous, vous acceptez ?"

    > > > > > > > > L'arabe émerveillé :

    > > > > > > > > - "Mais oui, bien sûr que j'accepte !!! Je ne peux pas y croire... mais est-ce que vous ne vous foutez pas de ma gueule ??"

    > > > > > > > > Et l'employé répond : 

    > > > > > > > > - "Lequel des deux a commencé ??? »

    c'est tout pour aujourd'hui

     


    7 commentaires
  •  

    En taxi

    Un taxi, avec une mère et son fils, passe dans une rue avec des prostituées, et l'enfant demande :

     - Maman, maman, les dames elles font quoi là ? 

     La mère répond :

    - Elles attendent leur mari qui rentre du travail...

    Alors, le chauffeur de taxi intervient bruyamment : Y'en a marre, il faut appeler les choses par leur nom, les dames sont des putes, hein, des putes, t'as compris ! Silence de mort dans le taxi pendant un petit moment. Ensuite, l'enfant continue et demande :

     - Mais, maman, ces dames, elles peuvent avoir des enfants ?

    Et la mère :

     - Bien sûr, comment tu crois qu'ils naissent les chauffeurs de taxi ?

    A l’école

    Le professeur a donné un travail à ses élèves d'une classe de cinquième : "Demandez à vos parents de vous raconter une histoire avec une morale à la fin."

     Le lendemain, les enfants sont revenus et, un par un, ont commencé à raconter leur histoire. Il y avait toutes sortes d’histoires... du lait renversé au dollar sauvé. Seul Pierre n'avait rien raconté.

     - Pierre, as-tu une histoire à partager avec nous ?

     - Oui madame ! Mon papa m'a raconté une histoire au sujet de ma maman. Elle était pilote et son avion a été touché. Elle a dû s'éjecter au-dessus du territoire ennemi, et tout ce qu'elle avait, c'était une bouteille de whisky, un pistolet et un couteau de survie. Elle a bu le whisky en descendant afin que la bouteille ne se brise pas, et puis son parachute la déposa au milieu de 20 rebelles irakiens. Elle en a abattu 12 avec son pistolet, jusqu'à ce qu'elle manque de balles. Puis, elle en a tué 4 de plus avec son couteau, jusqu'à ce que la lame se brise. Enfin, elle a tué les 4 derniers avec ses mains nues.

     - Seigneur ! dit le professeur horrifié. Qu'est-ce que ton papa t'a dit au sujet de la morale de cette histoire horrible ?

     - Qu’il ne faut pas faire chier maman quand elle a bu!!

    Et pour finir une petite dernière

     

    Le marathonien

    C’est une femme qui reçoit son amant chez elle, alors que son mari est au travail.

    Un jour qu’ils sont au lit tous les deux, elle entend la voiture du mari

    dans le garage : Il rentre plus tôt que d’habitude !!!

    Elle hurle alors à son amant :

     - Dépêche-toi ! Attrape tes vêtements et passe par la fenêtre TOUT DE SUITE !

    > Le petit ami regarde la fenêtre et dit :

     - Je ne peux pas sortir par la fenêtre comme ça ! Il pleut des cordes dehors !

     Elle lui répond :

     -Si mon mari rentre dans la chambre et qu’il te voit, il nous tuera tous les deux !

    Alors le jeune homme prend ses vêtements et passe par la fenêtre !

    Arrivé sur la terre ferme, il se retrouve au beau milieu du marathon municipal annuel…

    Alors il se met à courir au côté des autres participants, malgré le fait qu’il soit complètement nu avec ses vêtements à la main.

    Son voisin de course le regarde alors de bas en haut et lui dit :

     - Vous courez toujours le marathon tout nu ?

     L’amant lui répond :

     - Oui, de cette manière je ressens vraiment une impression de totale liberté.

     Et l’autre continue :

    - Et vous emportez toujours vos vêtements pendant la course ?

     L’amant essoufflé répond :

     - Oui bien sûr, comme ça je m’habille tout de suite à la fin de la course et je rentre directement chez moi en voiture !

    Enfin le coureur termine :

     - Et vous portez toujours un préservatif en courant ?

    - Oh non… Seulement quand il pleut.

     

     

    C'est tout pour aujourd'hui, bon dimanche

    nika


    11 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique