•  

    Les parcs à huîtres

    juste à nos pieds

     

     

     

     

     

     

     

    St Cado - Parc à huitres


    17 commentaires
  •  

    brouillard sur la Ria

    on ne voit rien, même la petite maison est prise dans la brume

    Ce matin.....

     

    Ce matin.....

    Ce matin.....


    20 commentaires
  •  

    Pour vous souhaiter un bon dimanche

    quelques fleurs de Bretagne

    Bisous à tous et toutes

     

    Bon dimanche

    Bon dimanche

    Bon dimanche

    Bon dimanche


    16 commentaires
  •  

    La photo de la semaine

     

    Cette semaine, j'ai l'embarras du choix,

    je suis en vacances et l'APN au bout des doigts très souvent

    une photo prise mercredi matin lors d'une rando

    le Pont Lorois en travaux

    il est enrubanné de partout

    La photo de la semaine

     


    12 commentaires
  • La rose du samedi

     

    Cette semaine Jean Pierre demande

     

    un bouquet de roses

    La rose du samedi

    La rose du samedi


    11 commentaires
  •  

     

    Chaque vendredi pour le défi de tOrtue

    une photo insolite

     

    Photo prise hier à la Trinité sur mer

     

    Une photo insolite pour tOrtue

     

    Une photo insolite pour tOrtue


    13 commentaires
  •  

    Mildéfis n° 228 - Une porte bleue fleuries

    Pour ce 228è défi,

    Milfontaines nous demandait

    une porte bleue fleurie

    Je sais je suis en retard..... snifffff

    Mildéfis n° 228 - Une porte bleue fleuries

    Mildéfis n° 228 - Une porte bleue fleuries

    Mildéfis n° 228 - Une porte bleue fleuries


    17 commentaires
  •  

    La barre d'Etel est un banc de sable sous-marin formé par les courants qui se croisent à l'entrée de la Ria, au point de rencontre de la marée et du cours de la rivière. Le banc de sable rend difficile l'entrée de la ria car il se déplace au gré des vents et des courants. L'endroit est riche de dramatiques histoires comme celle du chavirage du canot de sauvetage d'Alain Bombard le 3 octobre 1958, où périrent 9 personnes.

     

    La barre d'Etel

     

    Le sémaphore de Plouhinec possède une, voire plusieurs originalités... Il s'agit du dernier sémaphore civil de France et il est tenu par une femme.

    Afin de guider les bateaux souhaitant pénétrer dans la ria, le sémaphore de la barre d'Etel, situé sur la commune de Plouhinec, a été construit en 1960. Un mât de signaux, dit « mât Fenoux », fournit aux navigateurs les indications pour franchir cette barre.

    Le sémaphoriste guide les navires pour le franchissement de la passe d'une rivière ou d'un port. Il est le seul habilité à guider les navires dans leurs mouvements et peut juger le passage impossible. Elle repère les mouvements du banc de sable, les localise et se renseigne sur l'évolution des profondeurs. En fonction des résultats, elle prend des repères qui lui servent à guider ensuite les navires. Quand la traversée est trop redoutable, elle place alors une flèche rouge interdisant ainsi le passage à tous navires. Dans les années 1970, elle guidait essentiellement des gros chalutiers qui vendaient sur La Rochelle. Les premières années, les veilles se faisaient alors 2h avant la pleine mer et 1h après la pleine mer. Dans les années 1980, l'importance de la plaisance va modifier ces horaires. Les veilles se font 3 heures avant la pleine mer et 2 après. La nuit, le passage reste interdit. A la nuit tombée, la sémaphoriste ne peut plus surveiller le banc de sable à la jumelle et guider ainsi les bateaux entrant ou sortant de la rivière.

    La barre d'Etel

    La barre d'Etel


    21 commentaires
  • Un matin sur le port

     

     

    Sur le port

     

    Sur le port


    18 commentaires
  •  

    Pas facile avec la wifi

    Ce matin à 8 h


    19 commentaires
  •  

    Pause

    j'essaierai d'aller vous voir de temps en temps,

    mais la wifi est très incertaine

    on verra bien

    Pause


    12 commentaires
  •  

    Le tableau du samedi

     

     

    CHARLOTTE VIGNON

     

    Elle est née à Paris et est la fille du peintre Claude Vignon et de sa première épouse Charlotte de Leu, elle-même fille du graveur Thomas de Leu. Ses frères et sœurs aînés Philippe Vignon et Claude-François Vignon sont également devenus peintres. Elle a sans doute appris à peindre avec sa famille, mais ses œuvres non signées se compose essentiellement de nature morte à la manière de Louise Moillon1. Selon les Archives de l'art français, elle était une « artiste assez droite » 

    Elle a épousé Joseph Régnault en 1655 et vit à Paris. La date de sa mort n'est pas connue, mais elle est probablement morte à la même époque que ses frères (1701-1703).

    Le tableau du samedi

     

    Le tableau du samedi


    15 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires